IA chantier transformation digitale

Intelligence artificielle : prochain chantier de votre transformation digitale

Quel impact pour la Digital Workplace d’entreprise ?

 

D’ici 2020, rien ne sera plus comme avant :

  • Il y aura 200 milliards d’objets connectés (Le Big Data)
  • 5% des transactions économiques seront gérées par des agents autonomes (Gartner)

Ces évolutions générant toujours plus de données, l’Intelligence Artificielle (IA) voit son développement s’accélérer tout naturellement afin de nous prêter main forte. Le temps où l’entreprise était le lieu de découvertes des nouvelles technologies est révolu (L’accompagnement au changement : variable incontournable mais souvent sous-estimée dans les projets de transformation), et cette tendance est aussi observée au niveau de l’IA.

 

Dès 2010, le monde fait la connaissance de Siri, le premier assistant personnel à base d’IA destiné au grand public. Cet assistant conçu par Apple était alors capable de répondre à des requêtes émises en langage naturel. Une révolution à une époque où les solutions concurrentes imposaient à l’utilisateur de connaître une série de mots clés pour que les instructions soient prises en compte. Nous voilà 8 années plus tard, le développement de l’IA s’accélère avec la naissance de nombreux autres assistants personnels (Alexa, Cortana, Google Assistant) mais aussi la conception de nouvelles unités de calculs appelées NPU (Neural Process Unit) dédiées au machine learning et à l’IA.

 

Ces nouveautés hardware couplées aux progrès software réalisés ces dernières années vous permettent de bénéficier au quotidien d’une IA capable de :

  • Adapter les meilleurs réglages en fonction du sujet photographié avec votre smartphone et de simuler des bokehs
  • Gérer le système domotique de votre domicile
  • Prendre un appel ou un rdv à votre place (Google Duplex Demo from Google IO 2018)
  • Anticiper vos besoins en informations
  • Débloquer des scénarios de conduites autonomes dans les véhicules récents.

 

L’IA, aujourd’hui aux portes des entreprises, est le prochain chantier de transformation digitale. La première étape de transformation digitale des entreprises avait pour objectifs de :

  • Fluidifier la circulation d’informations
  • Favoriser la collaboration et la communication entre vos collaborateurs
  • Répondre aux problématiques de mobilité comme le télétravail
  • Réduire l’écart entre l’outil et l’usage afin de favoriser l’adoption plutôt que l’adaptation
  • Offrir une expérience utilisateur cohérente entre les outils de la vie privée et de la vie professionnelle de vos collaborateurs
  • Augmenter l’engagement de vos collaborateurs et les fidéliser en modernisant votre entreprise

Ces défis ont permis l’émergence de Digital Workplaces comme Powell 365 au sein des entreprises.

 

L’IA aura pour objectif de poursuivre les efforts entrepris jusqu’à présent dans la proposition d’une expérience utilisateur toujours plus moderne et optimale à l’attention de vos collaborateurs. Il y a toutefois un certain nombre de paramètres à prendre en compte avant de vous lancer dans ces nouveaux chantiers :

  • Prendre en compte les inquiétudes que peuvent avoir les collaborateurs : vos collaborateurs sont très probablement informés sur les débats existants autour de l’IA (L’intelligence artificielle, « la pire ou la meilleure chose arrivée à l’humanité », estimait Hawking)
  • Anticiper les problématiques RH : l’IA va permettre la création de nouveaux métiers mais sera aussi à l’origine de la transformation ou de la destruction de certains métiers (Intelligence artificielle : quel impact sur les emplois ?)
  • Continuer les efforts de réduction de l’écart d’expérience entre les usages privés et professionnels des collaborateurs
  • Inscrire l’IA dans des cas d’usages pertinents pour éviter l’effet « gadget » vis-à-vis des collaborateurs et perdre leur intérêt
  • Intégrer l’IA de manière complémentaire et non invasive par rapport à vos nouveaux cas d’usages mis en place lors de la précédente étape de votre transformation digitale : l’objectif ici n’est pas de repartir à zéro mais plutôt d’améliorer et optimiser vos cas d’usages en les rendant plus « smart ».

 

Une infinité de scénarios sont envisageables dans le cas de l’IA au sein des entreprises. L’un de ces scénarios tente de résoudre le problème des données non structurées au sein des entreprises. En effet, 80% des données d’entreprises sont non structurées (The danger of unstructured data). Au-delà des problématiques de sécurité que cela soulève, ces données sont difficilement accessibles par l’ensemble des collaborateurs. Exploiter cette mine d’informations permettra à terme aux entreprises de capitaliser dessus et d’être par conséquent plus performant dans un marché toujours très concurrentiel. Cependant, l’exploitation de ces données doit être simple pour les collaborateurs et doit répondre à des règles de sécurité strictes et précises.

 

L’IA peut améliorer ce problème de structuration des données en appliquant par exemple une classification automatique. C’est ce que nous réalisons avec la technologie « What do they think #MakeSense » (groupe Expertime) mais il y a naturellement beaucoup d’autres réponses possibles. Imaginez votre Digital Workplace vous suggérer automatiquement des métadonnées appropriées au contenu mais aussi au contexte de votre entreprise pour le contenu que vous venez de créer, que ce soit un document, une actualité ou bien tout autre contenu textuel.
(Approche dite taxonomique : attribution de mots clés faisant partie d’un référentiel d’entreprise).

 

Imaginez encore votre Digital Workplace vous proposer de nouvelles métadonnées jusqu’alors non identifiées par votre entreprise et un titre/description à votre document.
(Approche dite folksonomique : attribution de nouveaux mots clés ne faisant pas partie d’un référentiel d’entreprise).

 

Une classification systématique des données par une IA aurait des impacts positifs non négligeables pour les entreprises. En effet, en plus d’avoir pour effet de réduire le nombre de données non structurées, les collaborateurs pourront accéder plus facilement à un riche nid d’informations grâce à un moteur de recherche plus pertinent. De plus, les entreprises pourraient monitorer les données pour appliquer une politique de rétention en fonction de la popularité de ces dernières ou encore les reclassifier en cas de faible visibilité.

 

Pour parvenir à de tels résultats, l’IA décompose son approche en 4 étapes :

  • Analyse du contenu chargé
  • Approche statistique : identification des principaux mots clés
  • Approche sémantique : recherche de sens et création de liens entre les mots clés identifiés et le contexte d’entreprise
  • Approche intelligente : amélioration de l’IA avec le temps

Avant d’arriver à un tel niveau de performance, l’intelligence humaine a son rôle à jouer : en effet, elle se positionne comme un véritable coach pour l’IA.

L’intelligence humaine aura pour objectifs de :

  • Entrainer l’IA
    • Par le biais de données : les données permettent non seulement de prédire mais aussi d’apprendre
    • Par l’exposition de cette dernière au contexte d’une entreprise pour une meilleure compréhension des différents domaines d’activités, processus et métiers
  • Comprendre l’IA
    • Comprendre les prédictions
    • Savoir les expliquer
    • Corriger et adapter les prédictions si nécessaire
  • Vérifier et valider son fonctionnement
    • Par le biais de tests en conditions réelles afin que l’IA s’imprègne plus encore du contexte de l’entreprise cible

Bien entendu, l’exemple décrit plus haut est un exemple parmi une infinité d’autres qu’il nous reste à découvrir.

Microsoft, Amazon, Google et plein d’autres acteurs majeurs investissent massivement dans le domaine de l’IA afin d’optimiser au maximum la journée de vos collaborateurs :

 

La révolution de l’IA offre une nouvelle opportunité aux entreprises pour continuer leurs efforts de modernisation et d’innovation.
Cependant, aussi séduisante soit-elle, il est important que cette dernière soit abordée comme n’importe quel autre projet de transformation : en plaçant le collaborateur au centre de votre réflexion.

 

 

Ecrit par Kevin Anandout