Big data clarins

Salon Big Data : « L’intelligence artificielle au service du client » avec le témoignage de Clarins

Session du 12 mars à 9h30 :

« L’intelligence artificielle au service du client » avec le témoignage de Pierre Andrieux (Data Science – Groupe Clarins)

Cette année, Expertime animera une session au Salon Big Data, à Paris. Elle se concentrera sur « l’Intelligence Artificielle au service du client », tendance phare de 2018.

Lors de cette session de 30 minutes qui aura lieu le lundi 12 mars à 9h30, nous aurons le plaisir d’accueillir Pierre Andrieux (Data Science – Groupe Clarins) qui a choisi la solution What Do They Think pour améliorer la satisfaction clients au sein du Groupe.

Clarins est spécialisé dans la conception, la fabrication et la commercialisation de produits cosmétiques haut de gamme et est devenu N°1 des soins de beauté en Europe.

Ils ont fait confiance à notre solution What Do They Think qui synthétise et restitue toutes les données issues de votre e- commerce, blogs, réseaux sociaux, enquêtes marketing, CRM…

Avec What Do They Think, Clarins peut rester à l’écoute en continu de ses consommateurs, qui sont au cœur de sa stratégie, pour leur proposer des offres qui leur correspondent. L’écoute a toujours fait partie de l’ADN Clarins et notre solution les aide à faire perdurer cette tradition.

Lors de notre session, nous verrons comment une Intelligence Marketing d’entreprise réussit à exploiter davantage les données présentes dans son écosystème digital.

L’intelligence artificielle permet de rendre possible la production de nouvelles informations notamment par :

–       Le décèlement des tendances comportementales, le décryptage des expériences clients au travers de leurs contributions en ligne (avis clients, commentaires, réseaux sociaux…)

–       L’identification des anomalies, des axes d’améliorations, des attentes du marché et des potentielles opportunités de nouveaux business.

En résumé, cette session permettra de comprendre pourquoi ces solutions favorisent le rapprochement des décideurs et leurs clients, actuels et futurs. Tout cela, en tenant compte de la visibilité et la pertinence d’analyse qu’elles apportent.

Rejoignez-nous lundi 12/03 à 9h30 Salle C

Salon Big Data @Palais des Congrès de Paris

 

A propos de What Do They Think, solution d’Intelligence Artificielle :

Tableaux de bord personnalisés évolutifs issus d’enquêtes marketing, réseaux sociaux, CRM…, qui génèrent une analyse de sentiments et identifient des tendances comportementales. Avec What Do They Think, maitrisez votre e-réputation. Grâce à la remontée des avis clients vous pouvez analyser simplement les verbatims de vos clients. Identifiez les anomalies et anticipez ainsi les crises en rapprochant les décideurs de leurs clients. What Do They Think, vous permet également de quantifier votre retour sur investissement en connectant vos données CRM et éviter des baisses de chiffre d’affaires.

Pour plus d’informations sur notre solution What Do They Think consultez notre site : www.whatdotheythink-expertime.com

Règles formation au top

Les règles d’or pour une formation au TOP !

La formation est le premier pied à l’étrier pour les futurs contributeurs et administrateurs fonctionnels du portail. Il faut donc mettre tout en œuvre pour que la formation soit une réussite !

Voici les 20 supers conseils pour une formation au TOP !

EN AMONT DE LA FORMATION

Une formation au top nécessite une bonne préparation aussi bien côté client que côté formateur.

I. Côté client : une bonne communication, la clé du succès

1. Informer les personnes formées sur leur rôle au sein du portail (contributeur ou administrateur fonctionnel).
2. Planifier les formations en fonction du rôle de chacun (tous les contributeurs d’un même type d’espace ensemble par exemple).
3. Avoir de petits groupes de personnes pour les formations, s’ils sont trop nombreux ils risquent de ne pas oser poser des questions ou d’être dissipés. Notre recommandation : pas plus de 6-7 personnes.
4. Vérifier que toutes les personnes ont bien accepté la formation dans leur agenda afin d’informer le ou les formateurs des changements possibles.
5. Demander à chaque personne formée de ramener du contenu pour la formation (image, texte, liens utiles).

II. Côté formateur : les cas pratiques au centre de la formation

1. Valider avec le client la partie purement pratique :
– La date / le lieu / les horaires / le nombre de formateurs présents (dans l’idéal 2 formateurs),
– Le matériel nécessaire à la formation (rétro projecteur / un poste par personne formée / une connexion internet),
– Le nom et le rôle des personnes formées pour intégrer leur nom dans le portail.
2. Créer des supports de formation interactifs en fonction des groupes choisis par le client (un contributeur n’aura pas les mêmes actions à faire qu’un administrateur !)
– Beaucoup de cas pratiques en lien avec le rôle des personnes formées (elles seront plus à même de se projeter dans le portail).
– Un déroulé fluide entre les actions (un petit entrainement en interne peut être intéressant pour vérifier que les actions sont bien logiques).
– Peu de parties purement théoriques pour éviter de perdre l’attention des personnes formées.
3. Envoyer les supports de formation et le questionnaire de satisfaction au client 2 semaines avant les formations afin de bien les valider en amont et de rassurer le client quant au déroulement des formations.
4. Donner les droits adéquats aux personnes formées en fonction de leur rôle au sein du portail de recette.

 

PENDANT LA FORMATION

III. Côté client : une petite piqûre de rappel ne fait jamais de mal

1. Vérifier que la salle est prête pour la formation (ordinateurs / rétro projecteur / connexion internet).
2. Intervenir en début de session de formation. Les meilleures formations sont toujours celles où le chef de projet fait une petite introduction afin de rappeler les objectifs de la formation et le rôle du ou des formateurs.
3. Venir pendant la formation afin de voir si celle-ci se déroule bien.

IV. Côté formateur : l’assertivité pour une formation conviviale et constructive

1. Se présenter 15 minutes avant la formation afin de s’installer dans la salle.
2. Toujours être à l’écoute des personnes formées sans pour autant se laisser submerger par les questions.
3. Toujours veiller à ce que les personnes suivent les actions (il ne faut pas en perdre une seule !).
4. Prendre des notes sur les suggestions des personnes formées pour en informer le client en fin de session.

A LA FIN DE LA FORMATION

V. L’importance des retours des personnes formées !

1. Envoyer le questionnaire de satisfaction aux personnes formées via Forms. Il faut prévoir quelques minutes à la fin de la session de formation pendant lesquelles les personnes formées remplissent le questionnaire et l’envoient aux formateurs.
2. Envoyer le guide utilisateur aux personnes formées.
3. Envoyer le lien du portail de production afin que les personnes formées puissent insérer du contenu réel.
4. Faire un point avec le client sur la formation afin de lui donner les principaux résultats du questionnaire de satisfaction et l’informer des demandes fonctionnelles émises par les personnes formées afin de voir leur faisabilité.

Voilà ! Avec ça, vous êtes équipés pour être au top lors de vos formations !!

 

Article rédigé par Raphaëlle Provost – Consultante Digitale Office 365

Digital assistant Bots

« Digital Assistant & Bots » : la nouvelle solution offerte par Expertime

Expertime, acteur majeur autour des solutions Cloud et Collaboratives, travaille depuis sa création à innover et à élargir ses offres auprès de ses clients afin de les accompagner dans leur transformation digitale.

Dans cette dynamique, la révolution des solutions Bots constitue un axe fort d’innovation partagée par nos équipes. Au-delà des aspects techniques, ces solutions « intelligentes » s’adressent surtout à traiter des enjeux métiers et usages.

C’est pourquoi nous proposons une offre packagée « Digital Assistant & Bots » qui permet à nos clients d’intégrer ces solutions clefs en main tout en répondant à des cas d’usages très différents.

Nous pouvons déjà citer :

          Smart Bot for Digital Workplace : Agent conversationnel intégré au sein de votre Portail / Digital Workplace. Il permet d’apporter de l’aide aux utilisateurs en constituant une véritable base de connaissances basée sur leurs usages et sur les outils disponibles dans leur environnement Office 365. Cette solution utilise les services d’Intelligence Artificielle sous Azure (cognitives Services) et s’intègre totalement dans des environnements Microsoft Teams et Office 365.

          Smart HelpDesk : Gestion complète de l’aide en ligne via un agent conversationnel multicanal (Skype, Skype for Business, Slack, FB Messenger, … ou en web custom directement dans vos applications web ou mobile). Grâce à son architecture full cloud, avec une IA basée sur DialogFlow ou Luis ainsi que le recours à Azure Bot Framework, cette solution multicanale est intégrable dans de nombreux contextes d’usages. Par exemple, en tant que solution pour un premier niveau d’assistance efficace et convivial en amont d’un helpdesk plus traditionnel (connecteurs JIRA, GLPI etc)

Notre offre « Digital Assistant & Bots » va évoluer régulièrement afin de vous proposer des solutions packagées clefs en main plus spécifiques répondant à vos différents enjeux métiers. Pour plus d’informations sur cette nouvelle offre n’hésitez pas à prendre contact avec nos équipes.

Digital Workplace accélérateur de transition

Digital Workplace : accélérateur de transition vers les nouveaux usages

Le contexte digital des entreprises est amené à évoluer en même temps que l’évolution des usages et équipements personnels. 

L’hybridation fait partie des changements majeurs en termes de collaboration et de sécurité. Cela implique également une transformation d’ordre relationnel : management plus transversal, des frontières vie professionnelle / vie personnelle relativement floues…  

Selon les derniers chiffres publiés, plus d’un tiers des actifs français (Baromètre du numérique CREDOC) amènent un équipement personnel sur leur lieu de travail pour l’utiliser lors de leurs missions professionnelles.

Toutes ces problématiques poussent l’Entreprise à mettre en place des chantiers de transformation pour garantir plus d’agilité dans les process et les flux d’informations. 

Principaux enjeux 

Le rôle des directions, porteuses de projets de transformation, est de proposer un environnement de travail évolutif tout en favorisant la performance des collaborateurs, en répondant à leurs attentes et frustrations. Ces attentes peuvent varier d’une entreprise à une autre en fonction de sa culture interne et de la criticité de son activité.  

Meilleure est l’analyse des besoins et des retours d’expérience utilisateur, meilleur sera l’engagement des collaborateurs. L’intérêt étant que le collaborateur se projette, se sente consulté et impliqué dans une nouvelle démarche qui fasse évoluer ses habitudes de travail.  

L’équipe projet devra communiquer sur le programme de transformation auprès des collaborateurs en avance de phase en leur donnant des objectifs précis. 

Avoir une vision réfractaire aux nouvelles technologies et aux nouveaux usages du digital, en bridant tous types d’accès sous couvert de sécurité absolue, est contre-productif et participe à la frustration des collaborateurs. Une remise en question sur les méthodes de travail au sein de l’organisation est nécessaire. Chaque collaborateur pourra ainsi comprendre l’intérêt, les axes d’amélioration et la nécessité de ce projet de transformation.  

Doter les salariés d’outils numériques utiles et s’inscrivant dans leur quotidien, est une première étape. Il est également important de véhiculer un sentiment de confiance. L’implication anticipée du collaborateur garantira une adoption progressive en mode « Expérimenter et s’exercer pour mieux comprendre ». Un dispositif qui suppose des managers sensibilisés et un réseau d’ambassadeurs (ré)formés et accompagnés pour promouvoir la démarche sur le terrain. 

Accompagner les managers dans leur rôle de chef d’orchestre 

Le Manager a pour défi de sans cesse challenger et motiver son équipe. Présenter les nouvelles solutions collaboratives comme un accélérateur du changement de façon à résoudre les frustrations du quotidien. 

La conception et la mise en place des solutions collaboratives (Intranets collaboratifs, …) peuvent effectivement être optimisées en se donnant les moyens technico-fonctionnels et les ressources adéquates.  

L’adoption des solutions collaboratives, quant à elle, se prépare en mobilisant un groupe de collaborateurs dans la phase de conception ainsi que dans la phase de prise en main.  

Des sessions de sensibilisation aux nouveaux usages sont alors organisées mettant en scène des scénarios de prise en main spécialement conçus pour que le manager puisse se projeter dans une utilisation au quotidien de ces nouveaux outils, pour lui et pour ses équipes.  

Communiquer, Partager et Diffuser : Des réflexes qui s’acquièrent 

L’idée de ressortir « Expert absolu » à l’issue d’une session de sensibilisation ou d’une formation n’a pas de sens en soi. On ne se forme pas à nager avec des tutoriels.  

Apprendre à nager se résume à plonger pour acquérir des réflexes sensoriels qui vont nous maintenir dans une position d’équilibre constant. Nous nous exerçons dans des situations réelles qui nous permettent alors d’acquérir ces mécanismes dont on devine implicitement l’intérêt. Ainsi la « maîtrise » va dépendre de notre niveau de pratique. 

Les formations où l’on présente des dizaines de fonctionnalités sans exemple avec des exercices génériques intéressent peu les collaborateurs. Ils souhaitent plutôt approfondir leurs connaissances et trouver des réponses à l’utilisation au quotidien.  

Il est important de privilégier les sessions personnalisées et contextualisées selon les besoins remontés par les collaborateurs. 

Orienter les usages sans les imposer 

L’idée des sessions d’accompagnement personnalisées est d’orienter le collaborateur vers LA solution la plus adéquate pour son usage. En effet, les solutions collaboratives peuvent couvrir un large panel d’usages et de fonctionnalités mais couvrent rarement à 100 % le scénario d’usage imaginé par le collaborateur. 

Les managers et responsables éditoriaux imposent souvent un plan de contenu éditorial qui doit être suivi à la lettre par les collaborateurs notamment lors des phases de lancement d’intranet et de Digital Workplace.  

Donner l’illusion qu’il y a du contenu dans votre portail n’est pas une solution pérenne. Le collaborateur est bridé dans sa créativité et l’adoption s’essoufflera rapidement.  

Il est préférable de proposer quelques critères éditoriaux pour donner un fil rouge au collaborateur-contributeur qui aura alors une vraie autonomie pour exploiter pleinement la solution dans le cadre fixé lors de la conception. Cette confiance permet au collaborateur de s’approprier l’outil et très rapidement publier du contenu pertinent et diffuser aux bonnes personnes au bon moment. 

Tout est une histoire de projection et d’agilité. Avec un accompagnement approprié, le manager pourra être capable d’adopter de nouvelles méthodes de travail, plus agiles, plus flexibles et transmettra les bonnes pratiques à ses équipes. 

 Article rédigé par Adel Badri – Consultant Digital Senior

Expertime participe à l’Azure Red Shirt Dev Tour !

C’est la première fois que nos développeurs Expertime participent à l’Azure Red Shirt Dev Tour.

 

A propos de l’Azure Red Shirt Dev Tour :

L’Azure Red Shirt Dev Tour est un événement incontournable autour du Cloud Microsoft.

Nos experts Azure sont fiers de pouvoir assister à cette journée animée par le célèbre Scott Guthrie, personnalité emblématique des développeurs qui a remplacé Satya Nadella à la tête du Cloud chez Microsoft.

Il codera en live et montrera comment la technologie Azure peut aider les développeurs à résoudre leurs problèmes les plus complexes.

L’objectif est de faciliter le développement, le déploiement et la gestion des nouvelles fonctionnalités Azure.
Lors de cette journée, les développeurs assisteront à des démonstrations lives et pourront échanger avec Scott Guthrie.

Les démonstrations faites lors des sessions incluront les dernières fonctionnalités – VM scale sets, Azure stack, l’environnement hybrid, SQL, AI, Machine Learning et bien plus.

Les équipes Expertime sont impatientes de rencontrer les personnalités de la communauté Microsoft Azure et d’assister aux interventions des plus grands.

 

Rendez-vous le 23 janvier 2018 à l’Azure Red Shirt Dev Tour!