Les métiers du digital qui recrute en 2017 (3)

900 000. C’est le nombre d’emplois qui seront crées dans le secteur du digital dans l’Union européenne à court terme. Tour d’horizon de ces métiers qui ont le vent en poupe.


Chief Digital Officer
Lancer et piloter la transformation digitale dans l’entreprise devient incontournable. De nombreuses sociétés ont déjà recruté un Chief Digital Officer. En France, 90 % des entreprises du CAC 40 ont désormais nommé un CDO pour mener à bien leur transformation digitale selon le cabinet Haussman Executive Search. AdTech
Recherché pour sa polyvalence et son profil expérimenté, le CDO est un stratège et un leader capable d’insuffler la culture digitale dans toute l’entreprise et d’améliorer, grâce aux innovations technologiques et aux nouveaux processus de travail, la nouvelle organisation d’une entreprise et sa stratégie.
Il doit également être en mesure d’actionner les leviers correspondant aux canaux digitaux que sont le search marketing et les réseaux sociaux.Le CDO est en veille continue pour suivre de près les évolutions du digital et les mettre à profit auprès des différents directions (marketing, communication, RH ou direction générale).
Consultant digital workplace 
Expert en conseil de solutions web (Intranet, Portail collaboratif, Réseau social d’entreprise…), le Consultant digital workplace accompagne le client dans sa stratégie digitale. Il élabore également la stratégie de conduite du changement : conception du plan d’accompagnement, formalisation de la gouvernance, rédaction des supports et animation des formations, …
Ses Compétences clés : le Consultant digital workplace connait les fondamentaux du collaboratif web. Il maîtrise les contraintes techniques web et les solutions standards du marché. Il utilise des outils collaboratifs, Intranets, Réseaux Sociaux d’Entreprise (SharePoint, Office 365, Yammer, Slack, Jive, Jamespot, …).
Pour assurer la réussite de ses projets, il doit avant tout prendre en compte l’humain, au cœur du processus de la transformation digitale.
Ingénieur Consultant Cloud 
Le cloud computing permet de stocker d’énormes masses de données (big data) sur des serveurs dématérialisés, en dehors de l’entreprise. L’Ingénieur Consultant Cloud gère la mise en place des nouvelles solutions de stockage des données et leur intégration dans l’architecture système de l’entreprise. Pour cela, il réalise des tests techniques et fonctionnels. Il est responsable de la relation entre l’entreprise et ses fournisseurs, et doit s’assurer de la sécurisation des données et de leur accès possible à tout moment depuis tous les types d’appareils : smartphones, tablettes, postes de travail, etc. Il doit maîtriser la mise en œuvre de solutions utilisant les services Cloud tel qu’Azure, les machines virtuelles, les comptes de stockage.
UX designer
L’approche user centric friendly est aujourd’hui au cœur des stratégies de création et de conception de site web, d’où la forte demande d’UX Designer ou « Experience User Designer ». Spécialiste de l’ergonomie et du design, ce créatif sait prendre en compte les besoins des consommateurs pour répondre toujours mieux aux objectifs de son entreprise. Sa mission : rendre attractive et améliorer sans cesse la qualité de l’expérience vécue par les usagers d’un site web. Capable de créer une interface aussi bien pour un site web, une application mobile, une tablette en responsive design comme une borne interactive ou tout autre dispositif numérique, l’UX designer va, en amont, réaliser un audit de l’expérience utilisateur. Les résultats de cet audit font alors de lui un interlocuteur unique avec les utilisateurs et justifie auprès des responsables du projet ses actions.
Chef de projet AMOA e-commerce
Au sein d’une Agence Conseil, le chef de projet AMOA e-commerce accompagne les clients dans leur stratégie fonctionnelle e-commerce. Il analyse leurs besoins, rédige le cahier charges et pilote l’appel d’offres. Il est en charge de la rédaction des spécifications fonctionnelles détaillées, du pilotage équipes projets/prestataires, du pilotage de la recette. Il analyse les besoins en prenant en l’expérience utilisateur. Il peut également avoir une casquette avant-vente.
Au niveau compétences, il doit connaitre au niveau fonctionnel des outils e-commerce leaders du marché tels que Hybris, ATG, Magento, Websphere, Mirakl, … Il maîtrise également des outils de méthodologie (UML, Scrum, Business Process Management, …)
Il doit faire preuve de leadership, avec une bonne capacité à challenger le client, à embarquer une équipe dans un projet, à mobiliser les énergies.
Face à la pénurie de compétences dans le digital, l’Etat a lancé la Grande Ecole du numérique lancée avec 171 formations. Ces formations courtes et qualifiantes au Web, réparties dans toute la France, doivent permettre une insertion rapide sur le marché du travail. Encore faut-il adapter rapidement ces formations à l’évolution rapide des technologies et des nouveaux usages. Et surtout apprendre aux étudiants à assurer leur veille car l’essentiel pour maintenir ses compétences en phase avec le marché est de se former en continue. En tous cas, l’avenir appartient aux diplômés du digital et cela pour quelques temps encore.

Article paru sur le journal du net.

3 427